pqd_modifie-2

La Conférence régionale des élus Gaspésie Îles-de-la-Madeleine n’a pas dit son dernier mot!
Vendredi, 19 Décembre 2014 16:02

Gaspé, le 19 décembre 2014 – Même devant son abolition imminente, la CRÉGÎM décide de redoubler d’efforts pour soutenir les préfets et les élus municipaux dans leur désir de mettre en place une nouvelle instance régionale.

En effet, les préfets ont annoncé publiquement qu’ils refuseraient de faire partie du comité de transition coordonné par le MAMOT. Ce comité devait normalement être créé dès l’adoption du projet de loi 28 confirmant l’abolition des CRÉ, cet hiver, avec l’objectif de coordonner la liquidation de l’organisme et d’assurer le transfère des nombreux dossiers aux  MRC.

Le conseil d’administration de la CRÉGÎM a tout de même été forcé d’adopter son plan de fermeture aujourd’hui, à la demande du MAMOT. Ses 34 employés ont reçu un avis de licenciement collectif qui prévoit la fin de leur contrat le 13 février 2015.

Le monde municipal aura son lot de défis à relever au cours des prochains mois. La CRÉGÎM déplore que rien n'ait été prévu ni mis en place pour aider les élus à faire face aux nouveaux défis auxquels ils seront confrontés, d’autant que les municipalités ont dorénavant une plus grande responsabilité à assumer dans des champs de compétences beaucoup plus larges que les services. « En demandant une plus grande autonomie, les municipalités n’ont certes pas souhaité être surchargées, isolées et abandonnées à elles-mêmes. Comme le gouvernement semble très peu se soucier de ses partenaires, qui alors accompagnera et soutiendra les municipalités lorsque leurs problèmes excéderont leur capacité d’agir? » se demande le président de la CRÉGÎM, Daniel Côté.

Une évidence demeure : il y aura moins d’argent public et de ressources pour accomplir les missions de développement qui incombent aujourd’hui à nos municipalités. Dans ces conditions, que doit faire la région et nos municipalités pour ne pas perdre davantage leurs acquis en matière d’outils et de leviers de développement local et régional? Comment continuer de rallier les forces de tout un chacun et éviter les guerres de clochers? Comment optimiser le peu de ressources disponibles, poursuivre le travail de collaboration et assurer la cohésion de nos actions? Tout en continuant de clamer le respect de leurs pouvoirs et de leur autonomie, voilà autant de questions que les élus municipaux doivent se poser dès maintenant pour reprendre le contrôle de leur région.

En cette période houleuse, la concertation, la solidarité et la mobilisation régionale sont, plus que jamais, des outils essentiels à la survie de notre région. La CRÉGÎM convoquera donc tous les élus municipaux de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine à une grande réunion de réflexion dès février, afin de jeter les bases d’une nouvelle instance de développement régional.

 
Partager cette information

sed-ilot-fpt

 

re-veille-

 

pole site

plan num